Retour sur… l’Allemagne

Un peu d’histoire

L’Allemagne est un des 7 pays fondateurs de l’Eurovision, un des 7 à avoir participé dès la première édition du concours. Le pays ne s’est jamais retiré volontairement, la seule fois où l’on a pas vu de représentant allemand sur la scène de l’Eurovision, c’était en 1996 lorsque le pays n’avait pas été retenu lors de la présélection interne, mais on en reparle plus tard. En 62 concours donc, l’Allemagne aura été présente 61 fois. Sur ces 61 participations, 7 se sont soldés par un dernière place, en 1964, 65, 74, 95, 2005, 2015 et 2016, plus, dans une moindre mesure, en 2008, le pays ayant obtenu le meme nombre de points que le dernier, mais de la part de plus de pays. Au contraire, les efforts allemand ont été récompensé par 11 podium: 3° cinq fois (en 1970, 1971, 1972, 1994 et 1999), 2° quatre fois (1980, 1981, 1985 et 1987). Enfin, l’Allemagne a décroché deux fois la victoire, la plus récente en 2010, avec Lena et « Satellite » et avant, en 1982 avec Nicole et « Ein bißchen Frieden »:

Depuis 2008

Depuis 2008, l’Allemagne a fait le tour en matière d’Eurovision, elle a touché le fond, puis a su rebondir pour atteindre le sommet du classement puis a totalemet chuté jusqu’à aujourd’hui encore. Qualifiée d’office pour la finale, en 10 éditions, le pays n’a dépassé la 15° place que trois fois, et la 20° 4 fois. Le pays a même terminé deux fois de suite dernier (en 2015 et 2016), cette année, Levina a échappé à la dernière place d’un point, et en 2008, les anges allemandes termines dernière ex-aeco mais par les miracles de l’Eurovision ne sont pas dernières. Le tableau n’est quand même pas si noir, il y eut, pendant trois ans, une parenthèse de bonheur avec la victoire de Lena à Oslo, son top 10 à domicile l’année suivante et la 8° place de Roman Lob en 2012.

L’Allemagne, cause du Big 5

Dans les années 1990, le nombre de pays souhaitant participer à l’Eurovision s’accroît d’année en année. En 1996, le nombre de pays voulant participer s’élève à 30 mais l’UER n’accepte que 23 pays en finale à l’époque. L’UER décida alors de créer un pré-séléction en interne, ce fut la seule fois que ce systume fut utilisé.

La Norvège, pays hôte est qualifiée d’office, les 29 autres sont obligés de passer par la pré-séléction à la radio, sans prestation live et jamais diffusée à la télé. 22 pays se qualifient pour la finale, et les 7 autres ne verront pas la scène d’Oslo cette année là.

Parmi ces 7 autres figure l’Allemagne, représentée par Leon et « Blauer Planet », ce qui n’a pas du tout plu à la télé allemande qui le fit bien savoir. La non-participation de l’Allemagne entraîna d’ailleurs de lourdes pertes financières pour l’UER et un chute d’audience assez importante.

L’UER décida alors de créer un statut spécial pour les contributeurs principaux de l’organisme: l’Allemagne, l’Espagne, la France et le Royaume-Uni qui seront rejoint en 2011 par l’Italie. Ces pays sont ensuite protégés de la relégation, utilisée jusqu’en 2003 puis, à parti de 2004 sont automatiquement qualifiés pour la finale, sans avoir à passer par les demies-finales. Tout ça à cause d’une espèce d’euro-pop allemande mal-fichue:

Publicités

Laissez votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s