Retour sur… le Danemark

Un peu d’histoire

Le Danemark participe pour la première fois à l’Eurovision en 1957 mais n’a participé que 46 fois. En effet, après 10 participations, le pays à boudé le concours pendant 11 ans, de 1967 à 1977. Le pays a ensuite subi la relégation trois fois: en 1994, 1998 et 2003. En 1996, le Danemark n’arrive pas à terminé parmi les 22 premiers de la présélection radio et ne peut pas chanter à Oslo. Le pays a terminé un fois dernier, c’était en 2002 avec Marlene. Au contraire, le Danemark a grimpé sur le podium 7 fois: 3° en 1957, 1988 et 1989, 2° en 2001 et premier trois fois: en 2013, 2000 et 1963:

Depuis 2008

Le Danemrak n’a que rarement raté la finale: seulement 4 fois depuis 2004. Avant 2008, le pays a été recalé en demie en 2004 et 2007. A partir de 2008, le Danemark s’est toujours qualifié jusqu’en 2014, de 2010 à 2014, le Danemark a connu un age d’or: 4 top 10 en 5 ans, dont 3 top 5 et la victoire d’Emmelie de Forest en 2013. Et puis… après un Eurovision très coûteux à Copenhague en 2014, le Danemark s’est bien relâché, envoyant des chansons beaucoup plus faibles. Cela s’est soldé par deux éliminations d’affilée, puis par un qualification sur le fil et une 20° place en finale. Certes il y a du mieux par rapport à 2015 et 2016 mais on est encore assez loin d’un nouvel Eurovision à Copenhague, même si on se doute que les caisses de la DR sont un peu à sec.

Le Danemark: pionnier de la mise en scène

Au touts débuts de l’Eurovision, les prestations étaient fort simples: jute UN interprète, éventuellement quelques choristes un orchestre sur le coté et c’est tout. Mais le Danemark fut le premier à innover: d’abord c’est le premier pays à avoir envoyé un duo: en 1957, puis le premier à gagné avec un duo, en 1963. Ensuite, c’est le premier pays à avoir esquissé un minimum de mise en scène, explications:

En 1957, le premier duo de l’histoire de l’Eurovision fut le premier à s’habiller en rapport avec la chanson: l’homme portait un imperméable et une casquette de marin et le femme, un manteau et un bonnet en mousse. Ils ont aussi établit un record toujours pas battu à ce jour: le plus long baiser: 11 secondes. Pour l’anecdote, le baiser ne devait pas être aussi long mais on oublia de leur dire d’arrêter.

En 1958, Raquel Rastenni, qui représentait le Danemark chantait « Jeg rev et blad ud af min dagbog », ce qui veut dire « J’ai arraché une page de mon journal », elle illsutra justement sa chanson en arrachant une page d’un cahier sur scène.

La danse est aussi apparue grâce au Danemark, en 1959 avec la femme du duo de 1957 et 1966 lorsque la représentante danoise se fit accompagné de danseurs.

Laissez votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s