Retour sur… la Hongrie

Un peu d’histoire

La Hongrie envoie une chanson pour la première fois en 1993 mais ne se qualifie pas via la pré-séléction de l’Est, que vous connaissez si vous avec lu les précédents articles. C’est donc en 1994 que la Hongrie monte pour la première fois sur la scène du Concours. En 1996, le pays échoue encore une fois de se qualifiée à la deuxième pre-séléction de l’histoire et ne va pas à Oslo. La Hongrie s’est ensuite retiré 8 autres fois: toujours pour raisons financières, de 1999 à 2004, puis en 2006 malgré un bon score en 2005, puis une dernière fois en 2010 en faisant comprendre que le pays ne reviendrait jamais. Malgré tout, le pays est revenu en 2011 et s’est toujours qualifié depuis, avec quelques excellents résultats. La Hongrie n’a jamais atteint le podium et a même terminé une fois dernière en demie-finale, en 2008, le meilleur score du pays est la 4° place de Frederika Bayer en 1994.

Depuis 2008

En 2007, la Hongrie est revenue au concours avec succès (9° en finale) mais dès l’année suivante, à Belgrade, elle termine bonne dernière de sa demie-finale. En 2009, après un cafouillage lors de la séléction du représentant hongrois, le pays termine 15° en demie-finale et se retire en 2010. En 2011 le pays revient et arrive à se qualifier pour la finale, la Hongrie est même favorite, on voit déjà l’Eurovision 2012 à Budapest mais elle ne termine que 22° en finale. Mais en Hongrie l’enthousiasme pour l’Eurovision naît enfin et la mythique séléction hongroise, l’A Dal est créée. Une excellente séléction avec des perles tous les ans qui a permis à la Hongrie de toujours se qualifier et même de finir 3 fois sur le top 10: 10° en 2013, 8° en 2017 et 5° en 2014. On considère maintenant la Hongrie comme un pilier de l’Eurovision, et c’est fort possible de voir un Eurovision à Budapest prochainement! En 2014, Andras Kallay-Saunders signe le second meilleur score hongrois avec « Running », pile 20 ans après Frederika Bayer.

Un fond vidéo qui dérange

En 2015, c’est Boggie qui remporte la séléction hongroise avec la chanson « Wars For Nothing ». Dans son titre, elle dénonce la guerre et prône la paix dans le monde. Pour illustrer son propos, le fond vidéo derrière elle à la finale d’Adal montre plusieurs chiffres et phrases, dont la phrase « 2014. Gaza. Les deux tiers des victimes étaient des civils, dont plus de 500 enfants » qu faisait référence à l’opération « bordure protectrice », lancée en 2014 par Israël sur la bande de Gaza. Ca n’a évidemment pas plu aux autorités israélienne, notamment à l’ambassadeur israélien en Hongrie.

A Vienne, la scénographie a été totalement changée, et donc, la phrase en question n’est plus apparu sur l’écran, la Hongrie s’est qualifiée pour la finale où elle a fini 20°.

Laissez votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s