Les découvertes du Weekend: quand les artistes de l’Eurovision s’emparent du tube de l’été: « Despacito » (2)

Hier, on découvrait « Despacito » à la sauce violoncelle avec Ana Rucner, on part aujourd’hui à la découverte de deux duos: un est estonien et est composé de deux anciennes participantes à l’Eurovision, l’autre est slovène et a raté l’Eurovision de peu cette année.

En 2013, Birgit remporte l’Eesti Laul et représente l’Estonie à Malmö avec « Et Uus Saaks Alguse ». Les fans, les bookmakers et la télé estonienne elle-même placent peu d’espoirs sur une qualification du pays et pourtant, le pays se qualifie au nez à la barbe de certains favoris mais ne se classe que 20° en finale.

L’année suivante, c’est Tanja qui remporte la séléction estonienne et va chanter à Copenhague avec « Stay ». La chanson, est un bon titre, dans la veine d’ « Euphoria ». C’est pas original pour un sou mais ça a le mérite d’être moderne et efficace. En tout cas les fans adorent et voient déjà l’Estonie dans le top 10. En demie-finale, la belle Tanja se défend bien avec un prestation au point mais à la surprise générale, elle ne se qualifie pas en terminant 12°, à seulement 4 points de la finale.

Cet été, les deux se rejoignent avec le groupe « The Swingers » pour revisiter totalement la chanson en un titre jazzy, on a l’impression de retourner dans les années 30. Au milieu de 4 hommes, les deux femmes resplendissent de bonne humeur et de fraîcheur. Le tout sur un plage, on a comme une envie de voyage en Estonie tout d’un coup!

Bonus

Il n’ont pas vraiment participé à l’Eurovision mais qu’importe! Cette année, la Slovénie utilisait son habituel EMA pour choisir sa chanson. Les favoris étaient très largement le duo BQL avec « Heart Of Gold », une chanson composé par les Maraaya, qui avaient déjà participé à l’Eurovision en 2015 en finissant à une injuste 14° place et composé les chansons slovène pour l’Eurovision 2013 et 2014 ainsi que pour l’Eurovision Junior 2015. Le duo remporte haut la main le vote du public mais le jury montre une véritable adoration pour Omar Naber et sa chanson datée qui finira avant-dernier de sa demie-finale à Kiev…

Les deux jeunes restent pour autant motivés et sortent un titre avec leurs mentors, Maraaya, et de nombreux covers, dont évidemment celui de « Despacito ». Ils y apportent une vague de jeunesse et de fraicheur. C’est assez simple: une guitare et deux voix mais c’est terriblement efficace! Dieu faites qu’ils représente un jour la Slovénie!

Laissez votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s