Retour sur… les Pays-Bas

Un peu d’histoire

Les Pays-Bas font partie des 7 pays fondateurs de l’Eurovision: ils participent donc au concours depuis sa toute première édition, en 1956 puis s’est retiré en 1985 et 1991 car la date du concours tombait la jour de la journée nationale du souvenir qui commémore les morts de la seconde guerres mondiales. Le pays a manqué deux autres éditions du concours: en 1995 et 2002, le pays ayant été relégué. En 58 participations donc, le pays a connu des hauts et des bas, il a terminé dernier 4 fois en finale ( en 1958, 1962, 1963 et 1968) et une fois en demie-finale (en 2011) et a manqué la qualification 9 fois depuis 2004 (un record), dont 8 fois d’affilée, de 2005 à 2012 inclus.

Au contraire, le pays a terminé 6 fois sur le podium: 3° en 1974, 2° en 2014 et 1° en 1957, 1959, 1969 (à égalité avec l’Espagne la France et le Royaume-Uni) et en 1974 avec Teach-In et « Ding-a-Dong »

Depuis 2008

L’instauration des demies-finales en 2004 marquent le début d’une longue traversée du désert pour les Pays-Bas. En 2004 le pays se qualifie facilement mais en finale la sauce ne prend plus et le pays termine 20° avec seulement 11 points (contre 146 en demie-finale). S’en suivent 8 ans de non-qualifications successives, et ce même que le pays fait partie des favoris, comme en 2005 et 2007. Mais globalement, pendant cette époque, le pays n’a pas fait beaucoup d’efforts, en envoyant des chansons bas de gamme, passe partout, trop vieillottes, ou totalement à coté de la plaque. Mais enfin, ce n’est qu’en 2013 que la télévision néerlandaise se réveille et fait appel, en interne, à une grande star dans le pays: Anouk qui chante à Malmö « Birds », se qualifie et termine 9° en finale, le meilleur score du pays depuis 1998 à l’époque. L’année suivante le pays continue sur sa bonne lancée avec les Common Linnets et leur chanson folk-country « Calm After The Storm ». Les fans n’y croient pas du tout et voient déjà les Pays-Bas de retour dans le bas du classement en demie-finale. Mais à Copenhague le duo fait sensation avec une mise-en-scène particulièrement réussie; résultat: le pays gagne sa demie-finale et termine 2° en finale, alors le premier podium du pays depuis 1975 et les Teach-In.

En 2015, Trinjte Oosterhuis se plante royalement, se fait éliminer mais ce n’est qu’une parenthèse puisqu’en 2016 Douwe Bob termine dans le top 10 du jury en finale, pour une 11° place à la fin. Même scénario cette année, les filles d’OG3NE terminent dans le top 5 du jury, le public apprécie moins et le pays termine une nouvelle fois 11°. Le pays a trouvé sa formule: des artistes connus, expérimentés et renommés aux Pays-Bas des chansons originales, pas tout à fait dans le moule pop de l’Eurovision et ça marche! Reste maintenant à trouver LA chanson, peut-être un peu plus puissante pour ramener le trophée à Amsterdam!

Les cartes postales, une invention « Made in Netherlands »

En 1970, les Pays-Bas organisent l’Eurovision pour la troisième fois et cette année là, à la suite des résultats de 1969, seulement 12 pays participent au concours. Pour réussir à tenir une certaine durée de show, la télévision néerlandaise introduit plusieurs nouveautés. Tout d’abord, les organiseurs débutent le show par une vidéo introductive du pays, de la ville hôte et de la salle, puis les présentateurs disent quelques mots avec de débuter avec les chansons. Ce schéma a été par la suite utilisé tout les ans jusqu’à aujourd’hui encore.

Les Pays-Bas ont cette année instauré quelque chose d’encore plus ancré dans le concours: les cartes postales. Les cartes postales sont des vidéos introductives d’un peu moins d’une minute avant chaque prestations. Celle-ci ont évolué au fil des années, souvent montrant les artistes, suivies de quelque mot des présentateurs dans les années 70-80, elles servent aussi à promouvoir le pays-hôte. Elle auront tout montré ou presque: en 2012 l’Azerbaïdjan les ont utilisé pour faire la promo du tourisme dans le pays, en 2014, les artsites ont recréé leur drapeau avec différents moyens, en 1996, les personnalités politiques des pays participants ont été mis à contribution, enfin en 2017, les artistes se sont prêtés au « Mannequin challenge »! Bref, c’est devenu un incontournable du concours, et c’est une invention des Pays-Bas!

Laissez votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s