Retour sur… la Serbie

Un peu d’histoire

La Serbie a participé à l’Eurovision en tant que pays indépendant pour la première fois en 2007 et s’est retiré une fois depuis: en 2014 pour manque de moyens financiers. En 10 participations donc, le pays a manqué la finale 3 fois, à chaque fois de peu: en 2009, 2013 et 2017, mais le pays a aussi connu 4 tops 10: 10° en 2015, 6° en 2008, 2° en 2012 et bien sûr, 1° en 2007. C’était à Helsinki avec Marija Serifovic avec la chanson « Molitva »:

Depuis 2008

Après un départ en fanfare en 2007, Belgrade accueille le concours en 2008 et termine, avec une autre balade en serbe, 6°. En 2009, le pays quitte la balade et ne se qualifie pas/ Marko & Milan terminent pourtant 10° de leur demie-finale mais à l’époque seul les 9 premiers au télé-vote se qualifient, le 10° étant repêché par le jury. En 2010 et 2011, la Serbie arrive à se qualifier, pur des places moyennes en finale, uniquement (ou presque) grâce aux voisins et amis. En 2012 le pays envoie ce qu’il sait faire de mieux: une balade traditionnelle en serbe. Pour se faire, le pays fait appel à Zeljko Joksimovic qui avait déjà composé la chanson de 2008 et finit 2° en 2004 pour la Serbie & Monténégro. Le succès est au rendez-vous: il termine 3°.

Puis les choses se compliquent, la Serbie se fait éliminer en 2013, puis se retir, faute de moyen. En 2015, la Serbie se met à l’anglais avec Bojana Stamenov qui arrive difficilement dans le top 10 grâce aux voisins mais avec assez peu de points. L’an dernier Sanja Vucic se qualifie de justesse et donne le pire score serbe en finale à l’Eurovision. Cette année, le pays a chanté en anglais pour la troisième fois d’affilée (alors que jamais avant 2015 la Serbie avait chanté ne serait-ce qu’un mot d’anglais) et s’est faite éliminé en demie. Finalement, ces 5 dernières années, la Serbie n’a connu que deux finales alors que sur les 6 premières participations serbes, 3 se sont soldées par un top 10 au moins…

Pour l’an prochain, face à ses mauvais résultats en anglais, le pays n’acceptera que des chanson dans une des langues nationales ou régionales de la Serbie (Serbe, Hongrois, etc…), espérons que ce sera la clé d’un retour au top 10! Peut-être avec une nouvelle balade à la Zeljko!

Présenter ou composer il faut choisir…

En 2008, la Serbie accueille l’Eurovision à Belgrade et choisit, pour présenter les trois soirées, un duo: Jovana Jankovic et Zeljko Joksimovic, qui finiront par tomber amoureux lors de l’Eurovision et par se marier quelques années plus tard.

Mais le problème n’est pas cet amour naissant mais le lien entre Zeljko et la chanson serbe: « Oro » par Jelena Tomasevic. En effet, le présentateur est aussi le compositeur de la chanson. On s’est donc posé des questions sur l’impartialité du présentateur envoers la chanson. C’est déjà difficile de l’être quand c’est son propre pays alors quand c’est sa propre chanson…

Du coup, pour éviter tout soupçons ou polémiques pour les années à venir, l’UER a encore ajouté un paragraphe au règlement: il ne doit y avoir AUCUN lien entre un présentateur et une chanson.

 

Laissez votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s