Retour sur… l’Islande

Un peu d’histoire

L’Islande participe à l’Eurovision depuis 1986 et n’a été absente du concours qu’une seule fois, en 1998 pou cause de relégation. Le pays a terminé deux fois dernier: en 1989 (avec un ‘nul point’) et en 2001 et a raté a finale 6 fois depuis 2004. A contrario, l’Islande a fini deux fois 2°: en 2009 avec Yohanna (mais bien loin derrière Alexander Rybak pour la Norvège) et en 1999 avec Selma qui est passé près de la victoire: seulement 17 points la séparant de Charlotte Nilsson pour la Suède. C’était avec « All Out Of Luck »

Depuis 2008

La période de la demie-finale unique n’a pas réussi à l’Islande qui ne s’est retrouvée en finale qu’en 2004 en étant qualifiée d’office grâce à un bon résultat en 2003. Ensuite, à partir de 2008, l’île s’est qualifiée tout les ans jusqu’en 2015, avec la plupart du temps des résultats plutôt moyens, dans le milieu du classement, sauf en 2009 quand Yohanna termine sur la deuxième marche du classement. Pendant 7 ans, l’Islande s’est systématiquement qualifiée pour la finale mais tout s’est arrêter en 2015 quand Maria Olafs, avec un live complètement raté, termine 15° en demie-finale. L’année suivante, tout le monde voit l’Islande de retour en finale mais Gréta Salomé, pour sa deuxième participation se fait sèchement éliminer et termine 14° en demie. Cette année n’est toujours pas la bonne puisqu’à  Kiev, Svala termine à la même place que Maria Olafs. La télévision islandaise a perdu ses moyens depuis trois ans et on se demande bien qui pourra ramener le pays en finale. Et dire qu’après Yohanna, on voyait un Eurovision à Reykjavík…

Une blague mal comprise

En 2006, l’Islande sélectionne Silvia Night avec la chanson « Congratulations » pour aller à Athènes. Silvia Night est un personnage de diva extravagante merveilleusement détestable et insupportable créée par l’actrice et humoriste  Ágústa Eva Erlendsdóttir. Pendant toute la période de l’Eurovision, la « diva » s’est montrée odieuse: elle se moqua ouvertement des autres candidats, insulta des journaliste, se moqua de la Grèce et des grecs et accusa même madame ventilo, Carola, la représentante suédoise d’avoir voulu l’empoisonner. Tout ça n’était à prendre qu’au seconde degrés bien sûr mais ça, personne l’avait compris elle l’islandaise se fit huer comme jamais lors de son passage sur scène.

Laissez votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s